Certains de mes amis, fidèles à Cahier Gourmand reprochent à ce dernier de ne pas être accessible à tout un chacun. Même si je n'en ai pas l'impression, c'est une remarque récurrente et si je ne veux pas qu'ils désertent ce blog, il me faut proposer des choses simples et surtout facilement réalisables.
Je pense que cette salade classique, hyper facile et néanmoins savoureuse devrait leur convenir (et aussi à tous les autres lecteurs). La seule fantaisie  est l'emploi d'huile de pistache mais elle n'est absolument pas indispensable.

salade_landaise

PREVOIR POUR 6 PERSONNES :

- un mélange de salade au choix (pour moi : mâche nantaise, frisée, sucrine, roquette et pousse  d'épinard)en essayant d'associer 2 couleurs.
- 300 de gésiers de canard confits
- 150 g de magret de canard sèché au poivre (on peut le faire soi-même)
- 12 tomates cerises allongées
- 5 poivrons farçis aux anchois achetés chez le traiteur (facultatif)
- quelques noisettes non émondées
- huile de pistache (ou d'olive)
- vinaigre balsamique
- 1 pointe de piment d'espelette
- Sel et poivre du moulin

PREPARATION :

Equetter la mâche et la laver dans au moins 3 eaux pour bien enlever tout le sable.
Laver avec attention toutes les autres pousses et sècher l'ensemble.
Réchauffer les gésiers à feu doux et enlever l'excédent de graisse ( la récupérer pour la cuisine).
Laver et couper les tomates cerises en 5 dans la longueur.
Dans une assiette (ou en verrine), disposer un lit de salade. Placer 5 gésiers confits par assiette ainsi que 5 tranches de magret. Ajouter de ci, de là les tomates et les noisettes légèrement concassées.
Au milieu de chaque assiette, poser un petit poivron farçi.
Faire une vinaigrette avec l'huile choisie et le balsamique. Saler et poivrer, une petite touche d'espelette si vous le désirez et c'est tout.

Des amis qui débarquent à l'improviste ? pas de panique, cette entrée se fait à la dernière minute. Ayez toujours dans vos placards des conserves de gésiers, éventuellement des lardons et vous régalerez vos amis en un quart de tour.