Retour sur un grand classique familial.

 

Depuis de nombreuses années,  au moment des fêtes de fin d'année, dans ma belle famille, impossible de contourner  la confection du pâté de lapin. Cette année, je me suis vue confier cette délicate mission sous l'oeil averti du beau papa. Je suis désignée d'office pour transmettre sa recette et je n'en suis pas peu fière.

 

Prévoir :

1 kg chair lapin
550 g gorge de porc
Le foie du lapin + 2 foies de volaille
2 oignons
3 gousses d'ail
3 clous de girofle
1 feuille de laurier
1 crépine
1 bouquet de persil
cognac (2 bouchons)
sel (15 g au kg), poivre (3 g au kg)

 

 

Préparation :

tremper la crépine dans une eau vinaigrée avant utilisationpate_lapin_blog1.

Eplucher et ciseler grossièrement les oignons puis le faire revenir rapidement dans un beurre mousseux, sana atteindre la coloration. 

Passer au moulin (grille de 4 mm de diamètre) la viande de lapin, le gras de lard, les oignons, l'ail, les foies et le persil. (un jeu d'enfant grâce au Kitchen aid).

 

 

 

 

Assaisonner de sel et poivre. Mélanger à la main.
pour être sûr de l'assaisonnement, je vous conseille d'en prélever une noisette et la cuire à la poêle. Ainsi, vous vous rendrez davantage compte du salage.
Arroser d'une lichée de cognac.
Remplir les terrines (vous pouvez tapisser le fond de bardes de lard)
Placer une feuille de laurier sur le dessus
Recouvrir avec la crépine
Enfoncer 3 clous de girofle (si vous n'aimez pas le goût, vous pouvez supprimer)

 

pate_lapin_blog_5

Cuire au bain marie 2 heures à 160° .

Laisser-le rassir plusieurs jours avant consommation. Ca, c'est le plus difficile.

Merci André pour la recette. Promis, je l'a referai tous les ans pour perpétuer la tradition.

 

EDITO : Papy André s'en est allé le 4 fevrier 2019 mais grâce à sa générosité, nous continuerons à faire et déguster en famille ce mets d'exception